jeudi 6 octobre 2011


En essayant de piéger l'infini, l'homme inventa la roue.

La tension et le déséquilibre une fois provoqués, le travail consiste à trouver et à mettre en œuvre la technique qui permettra d’équilibrer le déséquilibre, de maintenir la tension aux limites de la rupture et d’inscrire cette rupture dans le perpétuel mouvement.

La sculpture est terminée lorsque l’idée qui a présidé à sa fabrication est effacée. En d’autres termes, une fois son acte accompli, l’artiste doit avoir à cœur de se faire oublier. L’interprétation faite par le public de son œuvre ne lui appartient pas.

Tout commentaire de la part du sculpteur serait un aveu de faiblesse, de doute, de manque de confiance en lui.