mardi 22 juillet 2008







PLACE DE LA LIBERTE

En cette fin d'après midi printanière, faisant bon usage de sa RTT, un cycliste consensuel et peut être même alter mondialiste met pied à terre devant un distributeur de billets de banques.
Bien que n'étant pas pourvu de membres inférieurs forts long notre homme a cependant cru bon (performance oblige) de régler la selle de son VTT en position très haute. Il s'ensuit d'énormes difficultés à maintenir l'équilibre sur sa bicyclette arrêtée. La jambe qui se termine par le pied touchant terre est tendue au maximum, un calle pied coince, emprisonne l'extrémité de l'autre membre inférieur et si l'on ajoute à cela le casque, les gants, les lunettes de soleil…………..L'extraction d'une carte bleue de la pochette abdominale a pour conséquence fâcheuse le déplacement vers les mains d'une grande partie de l'influe nerveux qui jusqu'alors était mobilisé dans les membres inférieurs. L'équilibre instable est menacé. La chute évitée de justesse, notre cycliste consensuel dés enfourche sa monture et l'appuie délicatement contre le mur dans lequel est encastré le distributeur. Introduction de la carte bleue dans la fente…………attention avant de composer votre code confidentiel assurez vous que…………………ne suivez jamais les conseils d'inconnus……………mais point n'est inscrit sur l'écran, ne lâchez surtout pas votre vélo pendant que………………. Un jeune prédateur évoluant plus vite que l'éclair bondit sur le VTT et disparaît : au voleur, au voleur…arrêtez le……trop tard…..vite le 112. Contrairement aux conseils prodigués par les écrans, je pense que l'on a tout à gagner en croisant la route de l'inconnu et c'est même la principale raison pour laquelle j'ouvre ce blog. Je ne me présente pas mais je ne me cache pas non plus. Vous qui intervenez en laissant des commentaires je ne vous demande pas de vous présenter mais si vous le jugez bon je n'y vois aucun inconvénient. Par contre j'insiste lourdement sur une chose : savoir n'est pas comprendre. Comprendre, connaître, n'a rien à voir avec une accumulation de renseignements soit disant objectifs, pragmatiques concernant l'objet ou la personne. Au contraire ces donnés empêchent généralement d'évoluer dans la connaissance de l'autre car elles le ramènent à d'autres individus que l'on a pratiqués et qui répondent aux mêmes critères objectifs. On a donc tendance à voir l'individu que l'on ne connaît pas encore, non tel qu'il nous apparaît, c'est-à-dire nouveau, mais à l'habiller du souvenir d'autres individus que l'on a connu, à qui on a eut à faire et qui répondent aux mêmes critères objectifs.
Il y a quelques années, un autostoppeur s'installant dans mon véhicule commença à se présenter…………age, situation familiale, profession…………..puis de but en blanc il me demanda si j'étais marié. Je lui répondis : ma femme oui, moi non et je le débarquais au premier carrefour.
Goulven2008

Aucun commentaire: