mardi 26 août 2008

La ligne droite est une abstraction


Un homme marche, il y a 23 minutes qu’il a quitté le point A pour se rendre au point B, où il a rendez vous 45 minutes plus tard. Il sait que en marchant normalement il lui faut 40 minutes. 45-23=22. Ayant marché 23 minutes il lui reste encore 22 minutes de trajet plus 5 minutes d’avance. Ces 5 minutes d’avances sont importantes, car plus le temps est limité, plus la vitesse est grande et plus la trajectoire tend vers une droite parfaite. Je dis bien tend, car dans la nature, la ligne droite n’existe pas. La ligne droite est une abstraction géométrique. Notre homme marche donc dans la rue piétonne. C’est un pragmatique, il est un expert comptable. Il s’est fixé un itinéraire direct. Mais c’est aussi un homme jeune, d’une belle prestance et inconsciemment lorsqu’à une cinquantaine de mètres devant lui il distingue une jolie silhouette féminine qui va bientôt croiser son chemin, il dévie imperceptiblement sa trajectoire pour passer plus prés de la belle, la voir, la sentir, la frôler, échanger un regard…….Au niveau de la boutique Marc & Spencer il se rapproche de la vitrine où il a aperçu avant hier un magnifique blouson qui lui irait à merveille. Une jeune femme marche rapidement, elle est en retard à son rendez vous. Sa trajectoire est presque rectiligne quand soudain elle aperçoit évoluant à une trentaine de mètres devant elle, dans le même sens, Hans Wolf, un collègue de travail boutonneux et flasque qui depuis plus d’un an lui fait du rentre dedans. Elle ne veut surtout pas avoir à lui parler, à lui sourire. Alors elle ralentie l’allure et fait semblant de s’intéresser à une affiche de cinéma dont elle se rapproche en obliquant sur la droite. Et puis il y a cette assistante sociale en prés ménopause, soucieuse de sa silhouette, de son apparence, qui tout en déambulant cherche à se positionner de façon à ce que la vitrine de "C&A" lui serve de miroir : ralentissement, virage à droite, virage à gauche. Des passantes et les passants flânent tout simplement…lèche vitrine, drague.....Mais ceux qui nous intéressent dans le cas présent, ce sont ceux qui veulent aller droit et qui en fait avancent en zig zag, la lutte entre la droite et la courbe, entre la théorie et la réalité.

Aucun commentaire: